Avantages de l’achat Chopard Grand Prix de Monaco Historique Chronograph 2012 : belle et légère Réplique des revendeurs de confiance

Avantages de l’achat Chopard Grand Prix de Monaco Historique Chronograph 2012 : belle et légère Réplique des revendeurs de confiance

- in Réplique Chopard
37
0
Chopard Grand Prix de Monaco Historique Chronograph 2012


Chopard Grand Prix de Monaco Historique Chronograph 2012

Passion pour la belle mécanique, précision et rigueur unissent la maison Chopard au Grand Prix de Monaco Historique, et ce, depuis 2002 déjà.

De ce partenariat est née une collection éponyme dédiée aux amoureux de la vitesse. Le nouveau modèle Chopard Grand Prix de Monaco Historique 2012 rend ainsi hommage, de belle manière, aux bolides des années 1970.

« Racé, ultra-léger, disponible en titane ou en titane et or rose, ce chronographe arbore l’esthétique et les couleurs des anciennes voitures de course » souligne la marque dans son communiqué.

Rappelons qu’ à l’origine, le Grand Prix de Monaco Historique, dont la première édition fut organisée en 1998 dans le cadre de la commémoration des 700 ans de la dynastie Grimaldi, devait rester un événement unique.

Mais l’énorme engouement suscité a conduit les organisateurs à rééditer la manifestation tous les deux ans. Elle se déroule sur le même tracé que le Grand Prix de Monaco –qui n’a guère changé depuis sa création le 14 avril 1929– à travers les rues et les quais de la Principauté.


Chopard Grand Prix de Monaco Historique Chronograph 2012 : belle et légère

Cette compétition est considérée comme le plus grand rendez-vous de l’automobile ancienne de course, réunissant des collectionneurs avertis, venus majoritairement des Etats-Unis, d’Allemagne, de France et d’Italie.

Plus de 200 voitures ayant marqué leurs époques y participent à chaque édition : Delage, Bugatti, Alfa Romeo, Aston Martin, Porsche, Maserati ou Ferrari sont quelques-unes des marques à figurer sur la ligne de départ.

On y aperçoit même les premières Formule 1, celles construites avant 1979, Brabham, Lotus ou Williams en tête.

Le style de la nouvelle Chopard Grand Prix de Monaco Historique 2012 rappelle l’esthétique de ces vénérables monoplaces. Le boitier en titane mat ainsi que le cadran anthracite de cette pièce s’inspire directement des carrosseries d’autrefois.

Une sobriété traversée d’éclats de couleurs vives –orange ou bleu selon la version– qui viennent teinter les index, les aiguilles des secondes et les coutures du bracelet en veau Barenia gris. Des couleurs qui, elles aussi, renvoient au graphisme des années 1970, tout comme les « racing stripes » ton sur ton du cadran.

Doté d’un mouvement mécanique à remontage automatique certifié chronomètre COSC, le modèle Grand Prix de Monaco Historique 2012 propose les fonctions heures, minutes, petite seconde, quantième à guichet ainsi que, comme il se doit, chronographe et échelle tachymétrique (base 300).

D’un diamètre de 42.4 mm, le boitier laisse entrevoir le mouvement mécanique par un fond ouvert, gravé de la mention « Grand Prix de Monaco Historique » et dont la glace saphir arbore le blason de l’Automobile Club de Monaco.

Etanche à 50 mètres, limitée à 500 exemplaires dans sa version titane et or rose, cette montre est équipée d’un bracelet à boucle ardillon en titane, hommage supplémentaire à la perpétuelle quête de légèreté dans le domaine de la course automobile.


Spécificités techniques de la Franck Muller Casablanca N 085 Replique Chopard Grand Prix de Monaco Historique Chronograph 2012

Chopard Grand Prix de Monaco Historique Chronograph 2012 : belle et légère

Boîtier :
Titane
Diamètre total : 42.40 mm
Epaisseur : 14.67 mm
Glace saphir, antireflet
Couronne en titane ou or rose 18 ct ornée d’un volant de course
Fond gravé GPMH + logo de l’Automobile Club de Monaco
Lunette avec tachymètre

Etanche à 50 mètres

Mouvement :
Mouvement chronographe mécanique
Diamètre total : 30.40 mm
Remontage automatique
Nombre de pierres : 25 rubis
Fréquence 28’800 A/h
Certifié Chronomètre (COSC)

Réserve de marche : env. 48 heures

Cadran et aiguilles :
Cadran gris et avec inscription Monaco Historique et compteurs gris
Aiguilles des heures, minutes et indexes sont rhodiés dotés de Superluminova afin de permettre une lisibilité parfaite pendant la nuit.
Trotteuse au centre orange ou bleu pour le modèle bicolore en titane et or rose

Fonctions :
Heures, minutes, petite seconde à 9h
Chronographe 60s
Compteur 30 min à 12h / Compteur 12 heures à 6h
Quantième à guichet à 3h

Bracelet et boucle :
Bracelet en barénia gris ajouré avec des coutures oranges ou avec des coutures bleues pour le modèle bicolore en titane et or rose
Boucle ardillon en titane

Edition en titane 168992-3032
Edition limitée et numérotée à 500 exemplaires bicolore en titane et or rose 168992-9001


«Jamais la maison de Haute Horlogerie n’aura aussi bien porté son nom de « Master of Complications », puisqu’elle pulvérise le nombre de complications jamais enregistrées sur une montre-bracelet » indique le communiqué de la marque en préambule. Pourtant, le défi était de taille pour les maîtres horlogers de Genthod : comment loger toutes les complications connues à ce jour dans une Franck Muller Tourbillon Replique qui soit portable ? Le calibre Aeternitas aura servi de base à cette montre, associé à la Mega 4 dotée de sa grande et petite sonnerie à carillon Westminster, la seule disponible sur le marché avec un tourbillon visible sur le cadran… Sans oublier : une répétition minutes, un chronographe monopoussoir à rattrapante, un quantième perpétuel séculaire, une équation du temps ou une lune astronomique qui n’accusera qu’un écart de 6.8 secondes par lunaison, soit environ un jour en 1’000 ans ! Si la première pièce de cette série aussi limitée qu’exceptionnelle a été remise à un collectionneur américain lors d’une cérémonie à Monaco en novembre dernier, les Maîtres Horlogers de Genthod peaufinent déjà une deuxième Aeternitas Mega 4 qui devrait sortir très prochainement des ateliers.La Mega a été immédiatement intégrée au projet Aeternitas et symbolise l’apothéose du travail réalisé. La base est toujours la même, un Tourbillon automatique ; mais la différence réside dans l’utilisation de deux moteurs. La platine est creusée côté cadran pour y loger le mécanisme de sonnerie.





Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *