Breguet au Fine Arts Museums of San Francisco Replica Watches en ligne sécurisé

Breguet au Fine Arts Museums of San Francisco Replica Watches en ligne sécurisé

- in Replique Breguet
433
0

San Francisco, CA – Le 24 septembre 2014 au soir, la célèbre marque horlogère Breguet Paris 11 Replique a annoncé son partenariat avec le Fine Arts Museums of San Francisco et l’arrivée au musée (bâtiment Legion of Honor), en septembre 2015, de l’exposition « Breguet: Art & Innovation in Watchmaking ». Cette rétrospective est la plus large collection de montres anciennes Breguet jamais exposée aux Etats-Unis. Une soirée de gala avec pour prémices un cocktail à la boutique Tourbillon de San Francisco a été l’occasion pour les invités VIP de découvrir une avant-première de l’exposition.

Ce sont trois pièces anciennes du musée Breguet de la Place Vendôme à Paris qui leur ont ainsi été présentées : la N°2655, la N°3519 et la N°4111. Les festivités se sont poursuivies à la Legion of Honor, futur lieu d’exposition, où les convives se sont délectés d’un dîner tout en admirant le Golden Gate au loin.

La Direction de la Maison Breguet a été représentée par deux de ses membres, qui se sont joints à leurs homologues de la Legion of Honor pour annoncer ce partenariat inédit. Ces derniers se sont notamment exprimés sur l’importance de cette collaboration pour la promotion de la mission du musée et sur la passion que Breguet voue à la préservation des arts et de la culture à travers le monde.

Couvrant un demi-siècle d’innovations horlogères développées par Abraham-Louis Breguet, celui que l’on nomme « le plus grand horloger de tous les temps », l’exposition à venir réunira montres, pendules, instruments de mesure, accompagnés de portraits et de pièces d’archives. Exprimé en particulier par l’invention marquante du tourbillon – un dispositif permettant de neutraliser les effets négatifs de la gravité sur les montres de poche –, le génie de Breguet sera également mis en lumière à travers une large sélection de montres uniques et de rares prototypes d’innovation.

Cette collection exhaustive permettra au visiteur d’en apprendre davantage sur l’esprit ingénieux d’un horloger qui a offert au monde bien plus que des montres. A.-L. Breguet nous a en effet légué un héritage intemporel en matière d’innovation technique. Avant même que l’électricité n’atteigne Paris pour en faire la Ville Lumière, l’atelier de Breguet au Quai de l’Horloge 39 créait déjà des mouvements à l’avant-garde de la technologie, lesquels ont rapidement révolutionné la manière d’aborder l’horlogerie.

De l’empereur Napoléon Bonaparte à la reine Victoria, en passant par le tsar Alexandre 1er, Breguet fut le premier horloger de toutes les cours d’Europe de la fin du 18e au début du 19e siècle. Parmi les œuvres réalisées pour un monarque, la montre Breguet N°160, dite « Marie-Antoinette », est le plus célèbre des garde-temps construits par Breguet. Terminée par son fils, elle aura nécessité 44 ans de travail. Aujourd’hui, de tels garde-temps sont exposés dans les musées les plus renommés de la planète, comme à Londres, Saint-Pétersbourg, Milan ou Jérusalem.

Partie intégrante du Swatch Group depuis 1999, la Maison Breguet continue d’honorer l’esprit innovateur de son fondateur sous la direction de son Président et CEO, Marc A. Hayek. Les pièces récemment présentées par la Manufacture sont toutes dotées de caractéristiques techniques exceptionnelles qui posent de nouveaux jalons dans l’histoire de l’horlogerie mécanique. A travers ses nouvelles collections, dont la montre Classique Chronométrie qui abrite la technologie brevetée du pivot magnétique, ou encore l’extension de la ligne iconique Reine de Naples, Breguet assied sa position de leader de l’industrie horlogère de prestige.

Soirée de gala au Fine Arts Museums of San Francisco

Legion of Honor

De gauche à droite

Mr. Emmanuel Breguet, Brand Manager of Breguet Type Xxi 3817 Replique France and in charge of the brand’s heritage
Mr. Vincent Laucella, Vice President – Head of Creation & Product Development
Mr. Jean-Charles Zufferey, Vice President – Head of Marketing & Media Relations to the CEO
Mr. Colin B. Bailey, Director of the Fine Arts Museums of San Francisco.

Bien entendu, son nom, Le Réveil du Tsar, n’a pas été choisi au hasard !S’il ne reste plus beaucoup de tsars en activité de nos jours, le nom du modèle fait référence à la clientèle historique de Breguet. L’atelier parisien du Quai de l’Horloge était en effet l’un des fournisseurs horlogers préférés de l’aristocratie russe au cours du 18ème siècle et les goûts de ses clients ont fortement influencé la production de l’époque.La principale particularité de la montre Le Réveil du Tsar réside, comme son nom l’indique, dans sa fonction réveil.Cette complication est aussi rare en horlogerie qu’elle s’avère pratique au quotidien.La montre possède ainsi une alarme mécanique que l’on peut régler à l’heure voulue, pour se réveiller le matin ou pour signaler un moment particulier dans la journée tel un rendez-vous.Cette fonction offre, à une époque où les horloges et alarmes en tous genres sont omniprésentes, un charme désuet et plutôt poétique.En effet, posséder une montre à réveil, c’est se replonger dans une époque pré électrique où cette fonction avait une utilité primordiale pour le gentilhomme qui pouvait faire confiance à sa montre pour le réveiller en lui épargnant l’exercice fastidieux – et dangeureux – d’allumer une bougie pour éclairer le cadran de sa montre afin de savoir s’il était l’heure de se lever.

Breguet N°2655

Pendulette de voyage

Dite « montre de carrosse », à répétition des demi-quarts, fonction réveil, phases et âge de la lune, quantième complet jour, date, mois et année affiché au moyen de guichets, boîte d’argent de forme borne, cadran d’argent guilloché à chiffres romains et aiguilles Breguet en acier bleui, deux cadrans auxiliaires pour la lune et pour le réveil, mouvement huit jours, échappement à ancre. H. 14,8 cm; L. 13 cm; Pr. 4,8 cm.

Vendue le 18 mars 1812 à la reine de Naples (Caroline Murat).

Breguet N°3519

Montre à secondes

Répétition des demi-quarts à toc de première classe, jours de la semaine et quantième du mois, boîte d’or guillochée à portrait caché d’une jeune femme, miniature sur ivoire, cadran d’or guilloché avec secondes auxiliaires, quantième du mois et jour de la semaine, échappement à cylindre de rubis. Diam. 45 mm.

Vendue le 8 mars 1822 au general Davidoff.

Breguet N°4111

Montre plate à équation et à répétition

Sur le principe des chronomètres, répétant l’heure, la demie, les quarts et les demi-quarts, calendrier annuel et calendrier perpétuel manuel, cadran d’argent guilloché, à gauche, cadran auxiliaire avec chiffres arabes indiquant le temps solaire vrai, à droite, cadran auxiliaire avec chiffres romains indiquant le temps solaire moyen, cadran auxiliaire pour les secondes à 12 heures, réglage de l’avance retard à 6 heures, surmonté à gauche d’un guichet pour les jours de la semaine et de l’indication des années bissextiles à droite, indication du mois de l’année et de la date à l’aide d’une aiguille « serpentine » en or jaune faisant une révolution en un an. Diam. 61,2 mm.

Vendue le 10 janvier 1827 à M. Peyronnet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *