Double Tourbillon tournant Réplique à vendre

Double Tourbillon tournant Réplique à vendre

- in Replique Breguet
56
0

Breguet Double Tourbillon tournant – Classique Grande Complication 5347 – réf : 5347PT/11/9ZU

Résultat spectaculaire de nombreuses années de développement, La Classique Grande Complication 5347 se dote d’un double tourbillon tournant, actionné par un mouvement mécanique à remontage manuel. Chef-d’œuvre technique et esthétique, ce garde-temps en platine affiche ses ambitions dans un boîtier de 44mm de diamètre à la tranche par endroits amincie, doté d’une lunette largement ouverte sur le cadran à platine tournante magnifiquement ouvragée et ponctuée des cages de tourbillon. Il abrite plus de 570 composants minutieusement assemblés par les maîtres-horlogers de Breguet.

Deux tourbillons indépendants l’un de l’autre, sont couplés au moyen d’un mécanisme à engrenages différentiels et fixés sur une platine centrale tournante, dont la rotation complète s’effectue en douze heures. Les différentiels transmettent la marche moyenne des deux tourbillons à la platine centrale tournante et à l’affichage de l’heure et permettent le remontage simultané des barillets tout en garantissant un armage égal. La marche de la montre est donc la moyenne de marche des deux tourbillons, ce qui signifie qu’elle est deux fois plus précise qu’un mouvement normal. Les défauts d’isochronisme des oscillateurs dans les positions verticales sont annulés. L’heure est indiquée par le pont joignant les deux tourbillons, qui fait office d’aiguille ; l’affichage des minutes se fait par une aiguille classique au centre.

Une finition exceptionnelle, parachève le garde-temps : guillochage à la main, chiffres romains, aiguilles Breguet Montre Replique en acier bleui, ponts décorés, roues cerclées et moulurées et autres pièces du mécanisme anglées et polies…

La beauté du mouvement se découvre également à travers le dos saphir du boîtier et sa gravure exceptionnelle représentant le système solaire, laissant entrevoir les rouages des mouvements.

Trois demandes de brevet ont été déposées pour protéger les caractéristiques exclusives de cette réalisation : son système de remontage, sa pluralité de systèmes réglants et son engrenage différentiel dont la mise au point n’est ni plus ni moins qu’un exploit au service d’une exceptionnelle précision. Le mécanisme de remontage et de mise à l’heure comporte deux parties de manière à permettre de centrer la couronne sur le boîtier.

Bien entendu, son nom, Le Réveil du Tsar, n’a pas été choisi au hasard !S’il ne reste plus beaucoup de tsars en activité de nos jours, le nom du modèle fait référence à la clientèle historique de Breguet. L’atelier parisien du Quai de l’Horloge était en effet l’un des fournisseurs horlogers préférés de l’aristocratie russe au cours du 18ème siècle et les goûts de ses clients ont fortement influencé la production de l’époque.La principale particularité de la montre Le Réveil du Tsar réside, comme son nom l’indique, dans sa fonction réveil.Cette complication est aussi rare en horlogerie qu’elle s’avère pratique au quotidien.La montre possède ainsi une alarme mécanique que l’on peut régler à l’heure voulue, pour se réveiller le matin ou pour signaler un moment particulier dans la journée tel un rendez-vous.Cette fonction offre, à une époque où les horloges et alarmes en tous genres sont omniprésentes, un charme désuet et plutôt poétique.En effet, posséder une montre à réveil, c’est se replonger dans une époque pré électrique où cette fonction avait une utilité primordiale pour le gentilhomme qui pouvait faire confiance à sa montre pour le réveiller en lui épargnant l’exercice fastidieux – et dangeureux – d’allumer une bougie pour éclairer le cadran de sa montre afin de savoir s’il était l’heure de se lever.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *