Guide de réplique Revendeurs de confiance Qui fait le meilleur

Guide de réplique Revendeurs de confiance Qui fait le meilleur

- in Replique IWC
303
0
IWC Chronographe Portofino en or rouge


IWC Chronographe Portofino en or rouge
IWC Chronographe Portofino en or rouge

Tout comme les modèles en acier, ce nouveau chrono en or rouge est doté d’un boitier de 42 millimètres aux cornes légèrement galbées.  
 
A noter les poussoirs du chronographe et leurs tiges minces surmontées de têtes marquantes (très sixties) ; on pourrait assurément les retrouver dans le cockpit d’une voiture de sport italienne.
 
De son côté, le cadran (ardoise ou argenté) du chronographe (en « C » et sans tachymètre) est parfaitement fonctionnel. Les affichages des temps additionnels chronométrés sont disposés sur une ligne verticale, avec le compteur des 30 minutes à « 12 heures » et le compteur des 12 heures à « 6 heures ».
 
A noter que les designers IWC se sont permis une petite extravagance en parant de rouge le chiffre 30 du compteur des minutes et le 12 du compteur des heures.
 
En revanche, la petite seconde à « 9 heures » est extrêmement discrète et fait le pendant à l’affichage du jour de la semaine et de la date qui lui font face. Les chiffres romains et les index en appliques semblent à portée de main, grâce au verre saphir bombé et antireflet sur les deux faces.
 
La Portofino Chronographe est animée par le calibre 79320, doté d’une réserve de marche de 44 heures et d’un remontage automatique avec rotor à roulement à billes. 


Spécificités techniques de la montre Iwc 61252 C Fr Replique Portofino Chronographe en or rouge

Calibre 75320 à remontage automatique
Fréquence 28 800 A/h / 4 Hz
Rubis 25
 
Réserve de marche 44 h
 
Boîtier en or rouge 18 carats, cadran argenté,
Diamètre 42 mm
Hauteur 13,5 mm        
Verre saphir bombé, antireflet sur les deux faces
 
Étanche 3 bar
 
Bracelet en alligator brun foncé, boucle ardillon en or rouge 18 carats

En 1980 déjà, la manufacture de Schaffhausen avait eu recours au titane pour fabriquer des boîtiers de montres. En sport automobile, l’aluminure de titane est utilisée pour les pistons et les soupapes, car cet alliage, plus dur et plus léger que le titane pur, résiste parfaitement aux températures extrêmes régnant dans la chambre de combustion d’un moteur. Mais travailler ce matériau haute performance pour les ébauches de boîtiers représente un véritable défi technologique. Chez IWC, une équipe spécialisée a étudié la question pendant trois ans avant d’en maîtriser la fabrication. Poussoirs, couronne, têtes de vis et protection de la couronne de l’Ingenieur Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois sont en céramique noire high-tech (oxyde de zirconium). En 1986, IWC fut également pionnière dans l’utilisation de ce matériau antimagnétique et résistant aux acides et aux rayures pour le boîtier de la Da Vinci Céramique (réf. 3755). Les matériaux composites à base de céramique se sont imposés en Formule 1 pour les disques de freins, en raison de leur extrême résistance à l’usure et à la chaleur. Combiner l’aluminure de titane et la céramique dans un boîtier de montre ne témoigne pas seulement des avancées de l’ingénierie chez IWC, mais également de l’affinité particulière liant les montres Ingenieur au sport automobile.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *