Réplique du mouvement japonais Bonne qualité

Réplique du mouvement japonais Bonne qualité

- in Replique IWC
304
0
IWC Portugaise Chronographe Classique Edition « Laureus »



Le calibre « manufacture » de chez Iwc 42mm Replique à remontage manuel 59060 est connu pour sa remarquable autonomie : en effet, après un remontage complet, la montre garantit 192 heures, soit huit jours, de réserve de marche. Le dos du calibre est dominé par deux grands ponts qui recouvrent tout le mouvement à l’exception du balancier. Le pont supérieur accueille le barillet, le différentiel ainsi que le mécanisme de remontage, tandis que l’affichage de la réserve de marche se trouve sur le pont inférieur, qui masque également la platine placée en dessous. Tous les ponts sont finement ornés de Côtes de Genève. Le mouvement abrite aussi un balancier sans raquette régulé par quatre vis réglantes en or sur la serge du balancier. Ce dernier oscille à une fréquence de 4 hertz, garantissant sa précision, tout comme le spiral Breguet à courbe terminale, issu de la tradition horlogère.La Portofino Remontage Manuel Pur Classique en or rouge est proposée avec un cadran argenté, des aiguilles et des index dorés et un bracelet en cuir brun foncé. La version en acier est disponible avec un cadran argenté, des aiguilles et des index rhodiés et un bracelet en cuir noir. Naturellement, comme sur tous les modèles haut de gamme de chez IWC, ces bracelets (patinés avec doublure orange) sont fabriqués à la main par le célèbre chausseur italien Santoni.IWC a présenté début octobre à Hong Kong, à l’occasion du salon Watches & Wonders, une extension de sa collection Portofino avec l’arrivée de la gamme Midsize. Trois modèles de 37 mm (Automatic Moon Phase, Automatic Day & Night et Automatic) qui devraient principalement séduire les femmes en recherche de montres mécaniques, mais également certains hommes qui ne jurent que par les garde-temps de petites tailles.

IWC Portugaise Chronographe Classique Edition « Laureus »

À la force du poignet (ou de la montre), l’International Watch Compagny a conquis bien des domaines. De l’aviation à la plongée sous-marine, 1 Iwc To Psi Replique repousse les limites, toujours avec élégance.Se faire un nom prend parfois du temps…Né dans une famille d’horlogers en 1841, Florentine A. Jones travaille à Boston au service de fabricants de montres. En 1868, il fonde l’International Watch Compagny et l’implante à Schaffhouse afin de profiter du savoir-faire de la main-d’oeuvre suisse. Florentine A. Jones y crée le calibre Jones, un mouvement dont la longue flèche de raquette permet un réglage parfait de la précision de marche. Pourtant, huit ans plus tard, alors que la manufacture bat son plein et emploie près de 200 personnes, IWC subit les nouveaux droits de douane mis en place par les États-Unis et doit renoncer à ce marché. Après deux faillites successives, le fabricant de machines Rauschenbach reprend l’entreprise en 1879. Si le tsar Ferdinand I de Bulgarie achète à la marque des montres pour récompenser ses combattants émérites, IWC va surtout se faire connaître auprès des aviateurs…Une montre d’aviateur pour prendre son envol.En 1936, IWC lance sa première montre d’aviateur. Conçu pour résister aux conditions extrêmes des cockpits d’avions, le garde-temps dispose d’un cadran noir doté de chiffres et d’aiguilles de grande taille et lumineux. Sa lunette tournante avec aiguille-repère complète un mouvement anti-magnétique.

« L’avenir des enfants et des jeunes nous concerne tous », a déclaré à cette occasion Georges Kern, PDG d’IWC Schaffhausen. Et d’ajouter : « cela est particulièrement vrai pour ceux qui vivent dans les régions du monde où la pauvreté, la violence et la discrimination entravent le bon développement des jeunes générations ».
 
Rappelons qu’IWC Schaffhausen soutient activement Laureus depuis 2005 et lance traditionnellement chaque année une édition spéciale au profit de la Fondation. Voici donc la série 2014.
 
Pour la quatrième fois, un modèle de la famille des Portugaise est habillé du bleu vif Laureus. A noter  qu’une partie des revenus de la vente de ces montres est directement reversée à la Fondation Laureus afin de financer ses projets.
 
Plus concrètement, cette nouvelle Laureus prend le visage cette année de la Portugaise Chronographe Classique (réf. IW390406). Il s’agit d’un modèle en acier, 42mm, limité à mille exemplaires, qui s’inscrit parfaitement dans cette collection fort prisée des amateurs de la marque et de belles séries limitées. 

Animé par le mouvement de manufacture IWC, le calibre 89361 (68 heures de réserve de marche), ce garde-temps (étanche 3 bar) rend possible la mesure des temps additionnels allant jusqu’à 12 heures sur le compteur commun des minutes et des heures et la fonction Flyback intégrée permet de remettre à zéro l’aiguille du chronographe lors d’un chronométrage en cours et d’en relancer immédiatement un nouveau.
 
Grâce au réhaut pour les secondes et les fractions de secondes, cet instrument permet la mesure des temps courts. En outre, la montre dispose d’un affichage de la date et de la petite seconde. Fonctionnalités mises à part, cette Portugaise est disponible en une série limitée à 1000 exemplaires. A noter l’aiguille du chronographe rouge vif qui se démarque du cadran bleu.
 
Avec ses chiffres arabes en appliques caractéristiques, sa minuterie chemin de fer et ses aiguilles feuilles élancées, ce garde-temps conservent indéniablement l’ADN de la légendaire Portugaise dont les origines remontent aux années 30. Le verre à bord arrondi fait paraître plus petit le diamètre de 42 millimètres de cette montre à l’esprit marin. 


Depuis, Iwc Wine Replique n’a cessé de se passionner pour l’aviation à travers de nombreux modèles et des éditions limitées. Mécène de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry depuis 2006, IWC rend une nouvelle fois hommage aux aviateurs en 2011. La marque a, en effet, imaginé une nouvelle montre d’aviateur chronographe dédiée aux pilotes de la patrouille suisse. Une édition (ultra) limitée avec seulement 300 exemplaires fabriqués…Une heureuse commande,Pour répondre à la demande de deux importateurs portugais de la marque, Rodrigues et Teixeira, IWC met au point, en 1939, une montre-bracelet pourvue d’un calibre de grande précision. La Portugaise est née. Devant ce succès, la société conçoit de nouveaux modèles et variantes qui, encore aujourd’hui, font de la Portugaise le modèle emblématique de la marque.Une nouvelle conquête : le monde sous-marin,Sollicitée par les forces armées pour repousser les limites technologiques, IWC fabrique, en 1945, sa première montre étanche, l’Aquatimer. Parmi les différents modèles de la gamme, notons l’Aquatimer Chronographe en or rose avec un calibre de manufacture 89360, un mouvement qui se distingue par sa fonction flyback et le remontage automatique à double cliquet d’IWC. Quant au record, il revient à l’Aquatimer Automatic 2000 dont le nom en dit long sur la résistance de la montre : 200 bars de pression…
Ces garde-temps sont équipés d’un mouvement IWC, le calibre de manufacture 89361 (remontage automatique à doubles cliquets spécialement développé pour ce calibre). Le compteur du haut permet de lire les heures et les minutes chronométrées. L’aiguille des secondes au centre permet de chronométrer les temps jusqu’à une minute. La fonction flyback permettant quant à elle de chronométrer les arrêts au stand. Ces deux éditions limitées chacune à 250 exemplaires, présentent un verso singulier : un médaillon en fibres de carbone, qui peut présenter des traces d’usure, est enchâssé dans le fond du boîtier en titane. Ces montres sont livrées avec un certificat confirmant que ce matériel provient bien d’un des bolides Flèches d’Argent. Le fond du boîtier est scellé de façon étanche par un verre saphir à l’intérieur duquel on voit le logo personnel de Nico Rosberg ou de Lewis Hamilton. Autre nouvelle importante: Iwc Österreich Replique Schaffhausen annonce d’ores et déjà la prolongation de son partenariat avec Mercedes AMG Petronas Formula One Team pour les trois prochaines années. Rappelons que la marque a fait son entrée début 2013 dans la saison de F1 en tant qu’Official Engineering Partner de l’équipe et prolongera cet engagement jusqu’à la fin de la saison 2018. « Nous partageons avec les techniciens de l’écurie une passion commune pour l’ingénierie d’exception, l’artisanat et la puissance de l’innovation », a déclaré à cette occasion Georges Kern. « Avec les pilotes, nous partageons l’ambition de toujours livrer des prestations de grande précision et des performances de pointe ».

IWC Portugaise Chronographe Classique Edition « Laureus »

 
La gravure sur le fond du boîtier est un signe distinctif des éditions limitées Laureus. De fait, fidèle à  la tradition, Iwc Jomashop Replique organise chaque année un concours de dessins pour les enfants participant aux projets soutenus par la Laureus Sport for Good Foundation. Cette année, le choix du jury s’est porté sur la jeune Masha Nikulina, âgée de 16 ans, venant de la Fédération de Russie. Sa création illustre des enfants faisant du ski et s’amusant dans la neige. Cette image, pleine de dynamisme, évoque de façon convaincante le thème du concours « Time to play ».
 
Masha Nikulina participe au projet Special Olympics Russia. Cette organisation s’est donné pour tâche d’entraîner les enfants et les adultes en situation de handicap mental dans les disciplines sportives olympiques et de leur permettre de participer à des compétitions sportives. Précisons qu’en Russie, l’intégration sociale des personnes mentalement handicapée n’en est qu’à ses débuts… Gâce à son engagement, les jeunes participants découvrent leurs propres talents, se sentent valorisés au sein de leur équipe et nouent des amitiés avec des jeunes de leur âge. Des équipes composées de sportifs avec et sans handicap mental permettent d’abolir les préjugés, tout en permettant aux participants de reprendre confiance en eux.
 
Outre le projet Special Olympics Russia, la Laureus Sport for Good Foundation soutient plus de 140 projets dans le monde et, jusqu’à aujourd’hui, peut se prévaloir d’avoir contribué à améliorer la vie de près d’un million et demi d’enfants et de jeunes. « La mission de Laureus consiste à surmonter, grâce au sport, quelques-uns des plus grands problèmes sociaux auxquels font face les jeunes du monde entier », a déclaré Georges Kern, résumant ainsi la recette du succès de l’organisation mondiale. « Nous sommes fiers de participer en tant que l’un des sponsors principaux à cette généreuse idée ».

L’Ingenieur Chronographe Edition « Rudolf Caracciola » (réf. IW380702) est dédiée au pilote de course Rudolf Caracciola, triple vainqueur du Championnat d’Europe des pilotes dans les années 1930. Si son boîtier en acier fin, ses aiguilles rhodiées et son cadran ardoise lui donnent une allure technique, elle n’en reste pas moins élégante. Elle s’habille d’un cadran rappelant les instruments de bord des anciennes voitures de course que Caracciola a conduites tout le long de sa carrière. Ce garde-temps est limité à 750 exemplaires.Enfin, l’Ingenieur Chronographe Edition « W 125 » (réf. IW380701) explore le thème de la Flèche d’argent W 125 de Mercedes-Benz. À la fin des années 1930, cette voiture de course construite par Rudolf Uhlenhaut dominait ses concurrentes aussi sûrement que les Flèches d’argent de Mercedes règnent aujourd’hui sur la catégorie reine du sport automobile. Boîtier en titane, cadran argenté, aiguilles et appliques noires de taille imposante, bracelet en veau noir… Autant de détails qui donnent au propriétaire de la montre l’illusion de piloter une W 125. Ce garde-temps est lui aussi limité à 750 exemplaires.

Spécificités techniques de la montre Iwc 8 Day Replique Portugaise Chronographe Classique Edition « Laureus Sport for Good Foundation »

IWC Portugaise Chronographe Classique Edition « Laureus »
« Le côté vintage des nouveaux modèles renouvelle de manière surprenante le design de l’Ingenieur, qui se voit plongé dans l’âge d’or du sport automobile classique. Le coeur de ce garde-temps sportif et élégant abrite également le nouveau calibre de manufacture 69370, une innovation horlogère considérable », résume Georges Kern, CEO d’IWC.L’Ingenieur Chronographe Edition « 74th Members’ Meeting at Goodwood » (réf. IW380703) tire son nom de l’édition 2016 de la célèbre manifestation de sport automobile, qui se déroule sur la côte sud de l’Angleterre. En or rouge massif et d’un diamètre de 42 millimètres, le boîtier de ce garde-temps en édition limitée à 74 exemplaires attire immédiatement le regard. Avec un design très différent de celui utilisé jusqu’alors pour les boîtiers des Ingenieur, conçu par Gérald Genta et à l’aspect très technique, sa sobriété confère à la montre une allure classique. Son cadran noir, qui affiche deux totaliseurs, une petite seconde et une échelle tachymétrique située sur le bord extérieur, évoque le tableau de bord d’une voiture de course. Un bracelet en veau brun vient compléter l’ensemble.
IWC Portugaise Chronographe Classique Edition « Laureus »

Calibre de manufacture 89361 à remontage automatique
Fréquence 28 800 A/h / 4 Hz
Rubis 38
 
Réserve de marche 68 h
 
Boîtier en acier 42 mm
Verre saphir, bord arqué, antireflet sur les deux faces
Fond fermé avec gravure spéciale sur le fond
Hauteur 14,5 mm
 
Étanche 3 bar
 
Cadran bleu avec aiguilles rhodiées
 
Bracelet en alligator noir de chez Santoni, boucle déployante en acier
 
Réf. IW390406

Depuis trente ans, la famille Portofino (totalement relookée en 2011) est un incontournable dans la collection d’IWC Schaffhausen. Elle n’est pas seulement le modèle d’entrée de gamme de l’univers des montres IWC, mais représente aussi une certaine image de la montre-bracelet classique par excellence. En 2014, la manufacture de Schaffhausen propose trois nouvelles venues dans cette famille : la Portofino Midsize Automatic Moon Phase, la Portofino Midsize Automatic Day & Night et la Portofino Midsize Automatic. Trois montres de 37 mm qui surfent sur deux tendances : le retour chez les messieurs de montres de diamètres plus petits et le désir des femmes, de plus en plus nombreuses, de s’offrir des garde-temps mécaniques.Plus concrètement, la collection Midsize se compose donc de trois nouveaux modèles de 37 millimètres présentés en dix-sept variantes. IWC présente également, en plus de la collection Midsize, trois nouveaux modèles de la Portofino Automatic (réf. 3565) dotés d’un boîtier de 40 millimètres.Le modèle phare est la Portofino Midsize Automatic Moon Phase en or gris rehaussée de 174 diamants sur le cadran, la lunette et les cornes. Le cadran noir, recouvert de plusieurs couches de laque, fait scintiller les joyaux. Les designers ont représenté pour la première fois l’affichage des phases de lune complet avec un ciel nocturne constellé d’étoiles, de façon à ce que la Lune et les étoiles semblent flotter dans un espace infini. Pour les cadrans des versions en or rouge et en acier, IWC a choisi la nacre ou le noir. Les lunettes sont quant à elles ornées de 66 diamants.


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *